Τρίτη, 19 Μαρτίου 2019

Oto-rhino-laryngologie,Pathologie Cervico-faciale

Remerciements aux lecteurs

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s):



Thrombose post-traumatique du sinus sigmoïde par corps étranger transmastoïdien

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): G. Badidi, S. Chabrier, J.M. Prades, A. Karkas



Infection nasosinusienne à burkholderia gladioli

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): C. Zanotti, S. Munari, G. Brescia, U. Barion

Résumé
Introduction

Burkholderia gladioli est une bactérie aérobie gram-négative en bâtonnets, et non fermentaire, qui a été identifiée la première fois comme pathogène pour les plantes. La plupart des infections à B. gladioli rapportées dans la littérature concernent des adultes et des nouveau-nés immunodéprimés. Chez l'homme, B. gladioli est souvent associée à un pronostic défavorable.

Cas clinique

Nous décrivons le premier cas d'infection nasosinusienne due à Bgladioli et Staphylococcus aureus chez une patiente immunocompétente ayant fait un voyage récent au Congo.

Discussion

Comme dans les quelques autres cas rapportés impliquant des patients immunocompétents, la prise en charge adaptée pour cette infection à B. gladioli multirésistante était une combinaison de chirurgie et d'antibiotiques adaptés à l'antibiogramme.



Coloration noire récidivante de la langue et des dents

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): R. Hervochon, Q. Lisan, F. Rubin



Une masse nasale atypique

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): E. Drapier, M. Makeieff, X. Dubernard



Une localisation épiglottique asymptomatique inattendue dans le cadre d'une maladie de Kimura

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): F. Dezoteux, R. Dubois, G. Lefèvre, J.P. Lecoutre, D. Staumont-Sallé, O. Carpentier

Résumé
Introduction

La maladie de Kimura est un syndrome lymphoprolifératif chronique d'étiologie inconnue qui affecte la peau et les ganglions lymphatiques. Il survient principalement chez les jeunes hommes d'origine asiatique. L'histoire naturelle de l'atteinte épiglottique asymptomatique n'est pas connue. Cette atteinte rare n'est souvent diagnostiquée que lorsque la croissance de la tumeur commence à obstruer les voies respiratoires supérieures.

Observation

Il s'agit d'un homme d'origine nord-africaine âgé de 34 ans présentant un tableau associant fatigue et multiples nodules cutanés fluctuants lentement progressifs dans les régions mandibulaires et rétroauriculaires droites. Un scanner cervical a confirmé une tumeur des tissus mous du corps mandibulaire droit et a également révélé un épaississement inattendu de l'épiglotte. La nasofibroscopie a confirmé les résultats de la tomodensitométrie et a montré un épaississement de l'épiglotte. Notre diagnostic de maladie de Kimura était basé sur l'examen histologique d'échantillons de biopsie prélevées sur la tumeur mandibulaire droite, un ganglion lymphatique cervical et l'épiglotte.

Discussion

La plupart des cas de maladie de Kimura avec atteinte épiglottique sont révélés par dysphonie et dysphagie. Il n'y a pas de consensus sur les examens complémentaires à effectuer. Cette observation soulève la question dépistage systématique des lésions dans des sites anatomiques inhabituels et potentiellement dangereux au cours de cette affection.



Sinusalgies maxillaires radiotransparentes par agenesie de l'ostium membraneux

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): R. Jankowski, C. Rumeau, D.T. Nguyen, P. Gallet

Résumé
Introduction

L'absence d'opacité scanographique lors du bilan de douleurs faciales conduit classiquement à éliminer une étiologie sinusienne. Nous rapportons une observation qui contredit cet adage et révèle une nouvelle cause de sinusalgie.

Observation

Un homme de 16 ans présentait un tableau de « sinusites aiguës hyperalgiques » récidivantes déclenchées par les changements de pression (altitude, plongée, surf), sans opacité sinusienne au scanner. Pourtant l'exploration chirurgicale a permis de constater l'absence de tout ostium maxillaire (principal ou accessoire). Une antrostomie chirurgicale a mis fin aux douleurs.

Discussion

La physiopathologie de ce faux tableau de « sinusites aiguës récidivantes » et l'efficacité de l'antrostomie s'expliquent par la théorie évo-dévo de la formation et du rôle des sinus paranasaux. Ce cas illustre une absence d'abouchement dans l'ethmoïde du sac membranaire tapissant la cavité sinusienne, formée après dégénérescence de la moelle érythropoïétique dans l'os maxillaire. La production permanente de monoxyde d'azote par l'épithélium sinusien est éliminée par simple diffusion transmembranaire en condition environnementale stable, mais insuffisamment lors des changements pressionnels rapides, provoquant des sinusalgies parfois hyperalgiques. Cette observation ouvre la voie à de plus amples études sur le rôle des sinus dans la pathologie faciale et la physiologie respiratoire.



Dacryocystocèle congénitale bilatérale

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): P.C. de Sousa, M. Neves, D. Duarte, P. Azevedo

Résumé
Introduction

Les nouveau-nés respirent exclusivement par le nez. Une obstruction nasale peut donc entraîner une cyanose et une désaturation. Malgré le fait qu'elle soit très rare, la dacryocystocèle congénitale bilatérale est une étiologie possible du syndrome de détresse respiratoire chez le nouveau-né.

Résumé du cas clinique Il s'agit d'un nouveau-né de sexe masculin présentant une détresse respiratoire due à une lésion nasale polypoïde et bleuâtre bilatérale occupant la quasi-totalité des méats inférieurs. L'imagerie a confirmé une dacryocystocèle bilatérale. Le traitement a été symptomatique et une évacuation spontanée est survenue, améliorant la détresse respiratoire.

Discussion

Le diagnostic de dacryocystocèle congénitale est clinique bien que des examens d'imagerie puissent être demandés pour le confirmer. Le traitement est controversé en raison de l'évolution spontanément variable de la maladie. Une prise en charge symptomatique initiale peut être recommandée mais, en l'absence d'amélioration spontanée de l'obstruction des voies aériennes, une prise en charge chirurgicale est obligatoire.



Fraisage et contrôle du méat auditif interne par endoscope fixé

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): X. Dubernard, J.-C. Kleiber, M. Makeieff, A. Bazin, A. Chays

Résumé

En cas de résection chirurgicale d'un schwannome vestibulaire par voie rétro sigmoïde, le contrôle des structures vestibulaires en particulier du canal semi-circulaire postérieur est impératif si l'objectif de conservation de l'audition s'ajoute à celui d'une exérèse tumorale totale. Le fraisage du méat acoustique interne (MAI) est une étape délicate au cours de laquelle les structures vestibulaires peuvent être involontairement ouvertes. L'orientation du MAI explique la formation de zone d'ombre propice à leur ouverture si le fraisage est réalisé au microscope. L'endoscopie portée expose en totalité la zone opératoire mais bloque l'une des mains du chirurgien rendant la chirurgie délicate. L'endoscopie fixée est une solution permettant de rendre au chirurgien sa liberté opératoire tout en garantissant un contrôle précis de son geste. Elle permet le repérage et le contournement des structures vestibulaires tout en étant au plus près de la tumeur. Le schwannome peut se laisser cliver en totalité, le fond du MAI étant correctement contrôlé tout en respectant le nerf facial et le nerf cochléaire.



Reconstruction de la paroi antérieure du sinus frontal par prothèse en titane sur-mesure après exérèse d'un ostéome géant du sinus frontal

Publication date: February 2019

Source: Annales françaises d'Oto-rhino-laryngologie et de Pathologie Cervico-faciale, Volume 136, Issue 1

Author(s): J. Fanchette, B. Faucon, F. Cartry, M. Ratajczak

Résumé

L'ostéome est une tumeur osseuse bénigne, fréquemment rencontrée au niveau naso-sinusien, le plus souvent asymptomatique. Le traitement est chirurgical et s'impose lorsque le patient devient symptomatique ou présente des complications opthalmologiques ou neurologiques. Bien que l'approche endoscopique soit de plus en plus utilisée si la localisation et/ou la taille de l'ostéome le permettent, la chirurgie par voie ouverte peut être préférable et reste encore la référence. Nous présentons dans cette note technique un cas d'ostéome géant du sinus frontal ayant nécessité une exérèse par voie bicoronale, avec reconstruction par une prothèse en titane réalisée sur-mesure.



Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου

Δημοφιλείς αναρτήσεις